Cambriolages : statistiques en Ile de France

Cambriolages : statistiques en Ile de France

Selon les statistiques, le nombre des cambriolages en Ile de France est en baisse depuis 2015, malgré une moyenne d’effractions nettement supérieure par rapport aux autres villes de France. Faites appel à Serrurier Paris 16 pour les dépannages d’urgences

Une tendance à la baisse depuis deux ans

Les statistiques publiées par le Ministère de l’Intérieur confirment une baisse des cambriolages de 2014 à 2015. Si les chiffres de l’année 2014 faisaient état de 235 619 effractions avérées, en 2015 ce nombre a atteint 233 541, soit 0,9% de baisse. Cette diminution s’expliquerait par l’augmentation des mesures sécuritaires chez les usagers, ainsi que l’intervention des pouvoirs publics face aux nouvelles formes de cambriolages.

L’impact de la position géographique

Les études font état d’un nombre élevé de cambriolages dans les zones à forte densité de population. Parmi les zones concernées, l’ile de France vient largement en tête du classement. Pas moins de 10 cambriolages pour 1000 logements sont recensés par année, un chiffre énorme qui se traduit par 1 effraction toutes les 90 secondes. Les statistiques prévisionnelles estiment également qu’1 Français sur 10 pourrait courir le risque de se faire cambrioler, d’ici les six prochaines années.

Les types de logement visés par les cambrioleurs

Les logements les plus visés sont généralement les résidences principales, le facteur d’isolement jouant en la défaveur des propriétaires. Ces dernières années, la hausse du taux d’utilisation de systèmes d’alarmes de plus en plus pointus a heureusement pu déjouer de multiples tentatives d’intrusion. Dans le cadre de l’enquête « Cadre de vie et Sécurité » réalisée par l’INSEE, il a été relevé pas moins de 150 000 tentatives d’effraction, un chiffre impressionnant comparé au nombre de cambriolages qui se produisent chaque année.

L’impact de l’utilisation des alarmes domestiques

La démocratisation de l’utilisation des alarmes domestiques a eu un effet bénéfique sur la sécurisation des habitations . A la fois mieux protégés et plus vigilants, les propriétaires sont moins exposés aux cambriolages. L’effet dissuasif des alarmes jouerait également un grand rôle, une action renforcée par les nouvelles technologies haut de gamme, qui ne cessent d’évoluer.

 

Parmi les facteurs favorables à la baisse du taux des cambriolages, l’impact des technologies de pointe est indéniable. Parmi elles, on peut citer la domotique, qui met en avant toute une panoplie de moyens hauts de gammes chargées de la protection des biens et des personnes.